LES BANQUES ALIMENTAIRES EN EUROPE

M. Alain LUCAS, président honoraire de la BA de Rennes et ancien membre du Conseil d 'Administration de la Fédération Européenne des Banques Alimentaires a été invité à présenter l'organisation des Banques Alimentaires dans le contexte européen et leurs perspectives.

La présentation d'Alain LUCAS:

Quelques définitions fondamentales

Les valeurs : le don, le partage, le refus du gaspillage, la solidarité européenne.
La volonté des Banques Alimentaires : donner accès à toute personne en Europe à une alimentation suffisante et équilibrée, à travers la lutte contre le gaspillage et l'appel à la solidarité.
Les principes : les Banques Alimentaires récupèrent gratuitement des denrées auprès de 3 sources :

  • La Grande Distribution et l'Industrie Agroalimentaire
  • Le Programme Européen d'Aide aux Démunis et le Programme National d'Aide Alimentaire
  • Le grand public lors de la collecte nationale fin novembre


Les Banques Alimentaires redistribuent ces denrées aux Associations et Centres Sociaux qui soutiennent et accompagnent les personnes démunies.

I)     LES BANQUES ALIMENTAIRES EN EUROPE


La Fédération Européenne des Banques Alimentaires, créée en 1986, est implantée dans 21 pays d'Europe. Son siège est à Bourg-la-Reine (92).

10 pays de l'Union Européenne ne sont pas encore membres : Autriche, Bulgarie, Chypre, Croatie, Finlande, Lettonie, Malte, Roumanie, Slovénie, Suède. Cependant, 5 d'entre eux sont candidats : Bulgarie, Croatie, Malte, Roumanie, Slovénie.

On rappelle que dans l'Union Européenne 80 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté.

Les membres les plus actifs sont la France, l'Espagne, l'Italie, le Portugal, soit les pays du sud. Exemple : sur les 400.000 tonnes de denrées distribuées en 2012, la France en a fourni le quart, de même que l'Espagne.

Cas de l'Allemagne : très peu de Banques Alimentaires, car il existe un très grand réseau appelé "die Tafeln" qui couvre bien le territoire. Des contacts sont en cours pour faire adhérer ce réseau au nôtre.

Les pays de l'Est sont très demandeurs. L'Ukraine, la Bulgarie et la Roumanie ont demandé leur agrément.

Par contre, les Pays Scandinaves ne sont pas candidats, jugeant que chaque pays doit s'occuper de ses propres démunis.

Le P.E.A.D., appelé dans l'avenir F.E.A.D., est absolument indispensable pour certains pays. Exemple : 90 % de ce que reçoit la Pologne proviennent du Fonds Européen. Cela représente 27 % pour la France.

Des Assises ont lieu chaque année dans un pays différent pour échange de bonnes pratiques et lobbying.

II)    LES BANQUES ALIMENTAIRES EN FRANCE

Elles ont été créées en 1984 par Bernard DANDREL sur le modèle américain des Food Banks.

Le siège est à Gentilly (94). Il y a 97 Banques Alimentaires et antennes en Métropole + La Guadeloupe, La Martinique et La Réunion.

Les Banques Alimentaires françaises distribuent 100.000 tonnes de denrées par an, soit l'équivalent de 200 millions de repas.
Tous les jours, toute l'année, nous collectons des produits alimentaires sans les acheter, en privilégiant les denrées qui permettent une alimentation diversifiée et équilibrée.

Sources d'approvisionnement :

  • Grandes surfaces 37 %
  • Union Européenne et État français 27 %
  • Industrie agroalimentaire et producteurs 20 %
  • Collecte nationale fin novembre 16 %


Chaque année, nous sauvons 50.000 tonnes de denrées qui seraient jetées sans notre action, soit donc l'équivalent de 100 millions de repas (produits de la grande distribution, consommables mais non commercialisables, excédents des industriels ou des producteurs).

Outre la lutte contre le gaspillage, notre objectif est de faire en sorte que l'aide alimentaire soit toujours un vecteur d'inclusion sociale.