Communiqué de presse du 09/07/2020

Corps

BANQUE ALIMENTAIRE DE RENNES : + 30 % AU DEUXIÈME TRIMESTRE

Au deuxième trimestre, marquée par la crise du COVID-19, l'activité de la Banque Alimentaire s'est accrue de 30% par rapport au premier trimestre 2020. Une surchauffe qui n'a pas faibli en juin avec 38% d’augmentation par rapport à juin 2019. Des chiffres qui interrogent ...

Le mois de juin aura donc été très tendu, car l'ensemble de nos associations partenaires a rouvert et notre soutien dans le cadre de l'aide alimentaire d'urgence, avec de nouvelles associations (Gymnase de la Courrouze, « La Grande Ourse », ASEP, AGV ...)se prolonge. « Entrer et sortir 5 tonnes de produits très diversifiés par jour d'ouverture (15 000 repas/jour) est une performance partagée par tous les bénévoles convaincus que « se nourrir » est une priorité de notre temps . », note Gilles Le Pottier, Président de la Banque Alimentaire de Rennes.

Le bilan semestriel souligne, en outre, une distribution qui a permis de maintenir un;équilibre alimentaire satisfaisant, avec une hausse de 40% en légumes qui rivalise avec un +48% pour l'ensemble pâtes / riz / couscous et +53% pour les plats cuisinés et même +75% pour les confitures. De fortes évolutions rendues possibles du fait de l'ancrage de la Banque Alimentaire au cœur de l’agroalimentaire régional et des nombreuses plate-formes logistiques de la Grande Distribution, implantées dans le Département.

Malgré tout, nous restons optimismes parce que la solidarité ne faiblit pas. Les donateurs en denrées restent généreux et les subventions exceptionnelles pour l’aide alimentaire sont promises. Optimistes mais lucides car la précarité va durablement progresser impactant notre organisation, voire même plus profondément nos structures.

« Avec les vacances qui se profilent, nous allons prendre le recul nécessaire pour "peaufiner" nos projets, réfléchir à la meilleure façon de s'organiser au quotidien,expérimenter des aménagements ... » souligne Gilles Le Pottier.

Un défi à la fois exaltant mais ô combien prenant.